Programmes de recherche

[Actualités audiovisuelles] Séminaire Vidéo des premiers temps

4 mars 2014

Le séminaire du groupe de recherches “Vidéo des premiers temps” se propose d’explorer un domaine qui reste à ce jour peu étudié.

Dès lors qu’elle est devenue “légère”, il y a plus de quarante ans, la technique vidéo a donné lieu à des appropriations diverses, à des usages sociaux et créatifs qu’il convient certainement de ne pas dissocier d’emblée (d’un côté la vidéo militante, de l’autre l’art vidéo) tant ils revêtirent les uns et les autres un caractère expérimental.

Après une première année consacrée aux collectifs, aux groupes vidéo et aux pratiques de “vidéo guérilla” dans l’après-Mai 68, la deuxième saison du séminaire “Vidéo des premiers temps” entend prolonger et approfondir une série de réflexions autour de l’articulation entre vidéo, pratiques et usages politiques des images de la fin des années 1960 au milieu des années 1980.

  • Intervention vidéo et action culturelle

La vidéo a très tôt occupé une place dans les lieux de la décentralisation culturelle (Maisons de la culture, Centres d’action culturelle…). Elle a permis de garder trace des événements sociaux et artistiques qui s’y produisaient, d’expérimenter de nouvelles pratiques audiovisuelles et d’impulser des recherches d’écritures collectives ou plus personnelles, sous la houlette d’animateurs/trices disposant de matériels conséquents et jouissant d’une certaine autonomie.

Cette séance du séminaire “Vidéo des premiers temps” est consacrée au parcours d’un réalisateur, Thierry Nouel, entre 1968 et 1984. Acteur important de ce moment de la vidéo, dans diverses structures dont le Centre d’action culturelle d’Annecy, Thierry Nouel en a aussi été un observateur attentif, auteur en 1977 d’une enquête qui dresse un panorama des pratiques vidéo à travers l’ensemble du territoire français.

Accompagnée de nombreux extraits de bandes récemment sauvegardées par la BnF, la séance sera aussi l’occasion de nouer un dialogue avec deux participant/es à des expériences menées en milieu rural, et avec un responsable du secteur audiovisuel d’un Centre d’action culturelle.

Avec Geneviève Excoffier (institutrice en pédagogie Freinet à Arbusigny en classe unique de moyenne montagne, à l’origine du ciné-club local) et Roland Excoffier (fondateur du Foyer rural et d’éducation populaire d’Arbusigny, actuellement responsable d’un Groupe de recueil de la mémoire locale), et avec Pierre Muller (ancien responsable du Secteur audiovisuel du Centre d’action culturelle d’Orléans et du Loiret (MCO) de 1976 à 1984).

Séminaire co-organisé par Bibliothèque nationale de France (département de l’Audiovisuel), Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis (EA ESTCA), Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 (IRCAV), Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (HiCSA-CERHEC).

  • Où et quand ?

Bibliothèque nationale de France, site Richelieu
salle des commissions, accès gratuit
Lundi 10 mars, 17h30-20h

  • Pour en savoir plus

Le documentaire de Yaël Mandelbaum et Julien Marrant.
La présentation du séminaire en pdf.

—–

Julien Farenc (BnF)
Source des images : Groupe d’Arbusigny © Thierry Nouel (DR)

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2014/03/actualites-audiovisuelles-seminaire-video-des-premiers-temps/trackback/

 

Laissez un commentaire