Manifestations

Paul Lévy et les cygnes noirs

28 avril 2014
Paul Lévy
Paul Lévy

La quatrième et dernière conférence du cycle « Un texte, un mathématicien », organisé depuis plusieurs années par la Société mathématique de France et la Bibliothèque nationale de France, aura pour thème  «  Paul Lévy et les cygnes noirs ». Elle sera animée par  Gérard Ben Arous.

Paul Lévy , mathématicien français, ingénieur des Mines, est docteur ès sciences en 1912. Il enseigne à l’Ecole des mines de Paris et donne parallèlement des cours à l’École polytechnique de 1920 à 1959. Il entre à l’Académie des sciences en 1964. Sa rencontre avec Jacques Hadamard, son directeur de thèse, a une influence déterminante dans le choix de ses sujets de recherches. Connu pour être un chercheur solitaire, ses premiers travaux concernent l’analyse fonctionnelle, puis il consacre ses recherches au calcul des probabilités. Il découvre des concepts fondamentaux de la théorie moderne des probabilités. Il développe la théorie des variables aléatoires et démontre le théorème qui porte son nom. Il introduit le concept de loi stable et la notion de martingale actuellement utilisés en mathématiques financières et en physique. Parmi ses œuvres majeures, citons :
Leçons d’analyse fonctionnelle (1922 et 1951), Calcul des probabilités (1925), Théorie de l’addition des variables aléatoires (1937-1954), Processus stochastiques et mouvement brownien (1948). A la fin de sa vie, il écrit Quelques aspects de la pensée d’un mathématicien (1970) où il livre ses réflexions sur le métier de mathématicien, fondées sur son expérience personnelle.

Spécialiste en théorie des probabilités, Gérard Ben Arous est professeur au Courant Institute (New York University) depuis 2002. Il en est le directeur depuis 2011. Ancien élève de l’Ecole normale supérieure, il a effectué sa thèse à l’université Paris VII (1981). Ses recherches portent sur la théorie des probabilités (analyse stochastique, grandes déviations, milieux aléatoires et matrices aléatoires) et leurs liens avec d’autres domaines des mathématiques (équations aux dérivées partielles, systèmes dynamiques), la physique, ou les applications industrielles.

  • Pratique

La conférence aura lieu mercredi 30 avril à 18h30 dans le Grand auditorium (Entrée Est, site François-Mitterrand). Accès libre et gratuit.

  • En savoir plus

Pour accompagner la série « Un texte, un mathématicien », la Bibliothèque nationale de France propose une bibliographie et une sélection d’ouvrages à découvrir en salle C.

Photo : Wikimédia / The Commons

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2014/04/paul-levy-et-les-cygnes-noirs/trackback/

Commentaires (1)

  1. C’est une chose qui me passionne, cette étrange survenue du cygne noir. On devrait apprendre beaucoup à cette conférence dont on m’a parlé en salle C. Merci au personnel de cette bibliothèque pour ces bonnes initiatives.

 

Laissez un commentaire