BnF

Enquête sur les usages documentaires du Rez-de-jardin de la BnF

4 juillet 2014

Une étude sur les usages documentaires de la Bibliothèque nationale de France a été menée pour la première fois depuis l’ouverture du Rez-de-jardin. À travers cette étude, il s’agit à la fois d’améliorer l’adéquation entre les collections et les besoins des lecteurs et d’aider à définir ce que doivent être les points forts de l’offre documentaire du Rez-de-Jardin dans les années à venir.

L’étude comprenait deux volets :

  • une analyse statistique des demandes de documents sur un an ;
  • un questionnaire envoyé à tous les lecteurs venus en Rez-de-jardin depuis un an. En plus de préciser le niveau de satisfaction et les attentes, le questionnaire a permis de mieux connaître des usages pour lesquels la Bibliothèque a peu de données : libre accès, ressources électroniques, fréquentation d’autres fonds documentaires, etc.

La publication du questionnaire en ligne avait été évoquée sur ce blog. En tout, 3.000 lecteurs du Rez-de-Jardin ont répondu, soit un taux élevé de participation de 15 % qui dénote le fort attachement des usagers au Rez-de-jardin et leur intérêt pour sa politique documentaire. La Bibliothèque tient à remercier chaleureusement celles et ceux qui ont pris le temps de participer à cette réflexion collective.
Quand il exprime ses motivations pour venir en Rez-de-jardin, le lecteur parle en priorité de ses besoins documentaires dans son domaine de recherche. Ce domaine appartient majoritairement à un ensemble limité de disciplines : histoire, littérature, art et architecture, auxquelles il faut désormais ajouter sciences sociales et juridiques pour une part non négligeable (17 %). Malgré l’intensité de cette “faim documentaire”, les espaces et le cadre de travail s’imposent comme une raison à la fois subsidiaire et complémentaire de venir en Rez-de-jardin (en deuxième choix, 39 % des lecteurs viennent pour les espaces), en particulier pour les doctorants.
Plus que l’ancienneté et le type de documents, c’est l’aire géographique qui est le critère le plus discriminant pour les usages documentaires, fortement concentrés autour du monde anglo-américain et européen (qui intéresse, même occasionnellement, 92 % des lecteurs). Les ressources numériques (hors Gallica) commencent à s’installer dans les pratiques de recherche, en particulier les bases de données et les périodiques, même si les étudiants y sont moins habitués que les enseignants-chercheurs. Dans ce domaine, un effort de signalement et d’information s’impose, un lecteur sur quatre avouant avoir des difficultés avec l’actuelle interface.
Plébiscitée d’abord pour la complétude et la rareté de ses collections, la BnF n’est la bibliothèque principale que d’une courte majorité de lecteurs, sur fond de complémentarités multiples entre bibliothèques, qui se précisent pour deux disciplines: “histoire” et “art, architecture”. Si les chercheurs dans ces deux domaines sont majoritairement enclins à utiliser une autre bibliothèque pour leur recherche, les premiers gardent volontiers la BnF comme bibliothèque principale, contrairement aux seconds qui trouvent ailleurs des fonds plus complets ou plus spécialisés.
L’aspect de l’offre le plus mal perçu est l’accès aux documents originaux, qu’il existe ou non un document de substitution. L’usage des microformes est jugé fastidieux et appelle un surcroît d’effort en faveur de la numérisation des collections non communicables. Enfin, le maintien d’un haut niveau de spécialisation des collections, en priorité dans les disciplines permettant de documenter, comme l’écrit un lecteur, “la vie d’une culture” – quitte à limiter l’effort dans des domaines bénéficiant déjà sur Paris de fonds très spécialisés –, est le premier défi du Rez-de-Jardin aux yeux de ses usagers.

  • En savoir plus

Pour des résultats plus détaillés, voir l’étude sur bnf.fr.

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2014/07/enquete-sur-usages-rez-de-jardin-bnf/trackback/

 

Laissez un commentaire