Ailleurs

Les rendez-vous de Blois consacrés aux rebelles de l’histoire

29 septembre 2014

Cette année, Les rendez-vous de l’histoire de Blois mettent en valeur la figure des rebelles, après une réflexion sur la guerre il y a un an lorsque la perspective était celle du centenaire du début de la Grande Guerre.

Les rebelles sont les hommes d’action, les femmes en lutte, les écrivains ou artistes, les femen d’Ukraine ou de Tunisie aujourd’hui, qui, un jour, ont rompu avec la doxa de leur temps pour faire de leur vie un combat. Certains d’entre eux ont pris les armes, comme de Gaulle, dont le premier volume des mémoires est intitulé Le rebelle (1890-1944).  D’autres se sont battus avec leur plume comme Victor Hugo, Emile Zola ou Michel Houellebecq. Tous connaissaient le pouvoir des mots pour éveiller les consciences, résister à l’oppression et transformer le monde. En se rebellant, ces voix de la liberté ont affirmé leur refus des immobilismes et des conformismes.

A cette occasion, la Fabrique de l’histoire, émission d’Emmanuel Laurentin sur France Culture qui fait la part belle à l’actualité de la recherche en histoire, accompagne les Rendez-vous de l’histoire en consacrant la semaine du 6 octobre 2014 aux rebelles.
La BnF sera bien sûr présente avec un programme de plusieurs manifestations entre jeudi 9 et samedi 11 octobre . A noter dans ce programme :

  • Jeudi 9/10

à 16H – CINÉMA LES LOBIS
HISTOIRES D’A de Charles BELMONT et Marielle ISSARTEL (1973, 1h29). Projection du documentaire militant sur l’interruption volontaire de grossesse présenté par Hélène FLECKINGER, maître de conférences à l’université de Paris Vincennes-Saint-Denis et Alain CAROU, département de l’audiovisuel de la BnF.

de 14H À 16H
RENCONTRES SUR LA CITOYENNETÉ. Autour de L’EXPOSITION « La citoyenneté : un chantier en construction », rencontre avec la responsable de la politique des publics de la BnF, Sylvie Dreyfus Alphandéry, avec des habitants de Grigny qui ont participé à son élaboration et avec un historien de la Révolution française, et avec Jean-Charles Buttier, enseignant dans un collège de la ZUP de Blois.

  • Vendredi 10/10

à 9H30 – CINÉMA LES LOBIS et SAMEDI 11 À 17H – SALLE DE FÊTES DE VINEUIL
UNE CAMÉRA POUR DES FEMMES EN LUTTE : VIDÉOS FÉMINISTES MILITANTES DES ANNÉES 1970. Projection commentée d’extraits de Y’a qu’à pas baiser (1971-1973), Les Prostituées de Lyon parlent (1975), Maso et Miso vont en bateau (1976). Présenté par Hélène FLECKINGER, maître de conférences à l’université de Paris Vincennes-Saint-Denis et Alain CAROU, département de l’audiovisuel de la BnF.

DE 10H À 12H – BIBLIOTHÈQUE ABBÉ GRÉGOIRE, 2é ÉTAGE SALLE DE RÉUNION
LES FEMMES FRANÇAISES PENDANT LA GRANDE GUERRE : RÉBELLION OU SOUMISSION ? Carte blanche à la BnF pour un atelier d’Anne-Sophie LAMBERT et Sophie PASCAL du service de l’action pédagogique de la BnF, et une conférence d’Agnès SANDRAS, conservatrice au département Philosophie, histoire, sciences de l’homme.

de 15h30 à 16h30 - Bibliothèque Abbé Grégoire, Fonds patrimonial, 3ème étage
“À VOS CLAVIERS, CITOYENS ! LA RÉVOLUTION FRANÇAISE EN LIGNE” avec Corinne LE BITOUZÉ et Marie-Claude THOMPSON, conservateurs au département des Estampes et de la Photographie, BnF.

  • Samedi 11/10

de 10h15 à 11h15 – Bibliothèque Abbé-Grégoire, Fonds patrimonial, 3ème étage
REBELLES MALGRÉ EUX, MAIS FORCÉMENT REBELLES : LES ÉVÊQUES « RÉFRACTAIRES » PENDANT LA RÉVOLUTION FRANÇAISE avec Yann FAUCHOIS, conservateur au service de l’Inventaire général, BnF.

Cette année, les rendez-vous de l’histoire sont traversés par une controverse qui illustre leur thématique. Alors que Michelle Perrault qui a consacré sa vie à l’histoire des femmes, préside cette manifestation, Marcel Gauchet en prononcera la conférence inaugurale intitulée « Qui sont les acteurs de l’Histoire ? ». Le choix de cette dernière personnalité pour donner le ton à la manifestation n’est pas du goût de tous. Certains intellectuels - rebelles ? - lui contestent le droit de dresser une histoire de la rébellion et refusent de participer au programme. L’écrivain Edouard Louis, et le philosophe Geoffroy de Lagasnerie expliquent sur leur blog dans un texte également publié par Libération, les raisons pour lesquelles ils ne participeront pas aux rendez-vous dans ce telles conditions.

  • En savoir plus

Les rebelles. Une anthologie, Ed. CNRS
La Fabrique de l’histoire sur France Culture
La tribune d’Edouard Louis et Geoffroy de Lagasnerie dans Libération

Photo : Ian Sane, Flick’r / The Commons

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2014/09/les-rendez-vous-de-blois-consacres-aux-rebelles-de-lhistoire/trackback/

 

Laissez un commentaire