Choix du bibliothécaire

[Actualités audiovisuelles] Do Brasil : cinéma, musique & société

17 mars 2015

Le Brésil est l’invité du Salon du livre de Paris, l’occasion de montrer toute la diversité de la société brésilienne, racontée par les cinéastes et les formidables ambassadeurs de la culture brésilienne que sont les musiciens, les capoeiristes ou les footballeurs.

Trente ans après la fin de la dictature, le Brésil tient un rôle de plus en plus important sur la scène internationale. Mais les tensions politiques et sociales qui parcourent la société brésilienne ne se sont guère estompées. Elles trahissent encore de très fortes inégalités.

Do Brasil explore l’histoire contemporaine de la culture populaire brésilienne à travers son cinéma et sa musique. Do Brasil montre la société brésilienne vue par les cinéastes, dans sa réalité parfois la plus crue.

  • Tropicalistes

Le cinéma brésilien s’est fait connaître dans les festivals internationaux grâce aux Cangaceiros, ces bandits d’honneur qui écumaient le désertique Sertão. Lima Barreto avec O Cangaceiro (1953) et surtout Glaúber Rocha et son Antonio das Mortes (1969) se sont emparés du Cangaceiro pour forger la figure du nouvel héros des opprimés, un symbole de liberté et d’identité nationale.

Car un vent de liberté et d’affirmation souffle sur la création brésilienne des années 60 : le Cinema nôvo avec son ton irrévérencieux et sa désinvolture formelle, ou le Tropicàlia de Gilberto Gil, Caetano Veloso, Maria Bethânia, qui embrasse la bossa-nova, les Beatles, le psychédélisme et l’avant-garde.

  • Social Brasil

La dictature et les gouvernements qui lui ont succédé, n’ont pas étouffé l’urgence sociale et l’engagement des artistes brésiliens, qui filment le combat des métallurgistes (ABC da greve, de Leon Hirszman en 1979), la lutte des sans-terres (Terra para Rose, de Tetê Moraes en 1987), les enfants des rues (Just shoot me, de Claudia Nunes en 1990), ou les travailleurs réduits en esclavage (Trabalho escravo, de Nikola Chesnais en 2007).

  • Où et quand ?

Bibliothèque nationale de France, site François Mitterrand
Sur tous les postes audiovisuels du Haut-de-jardin jusqu’au dimanche 26 avril
Du mardi au samedi (10h-20h) et le dimanche (13h-19h), entrée gratuite dès 17h

  • Pour en savoir plus

Panorama filmographique proposé par la Bibliothèque André Malraux à Paris.

Les autres actualités des collections audiovisuelles de la BnF.
Toutes les [Actualités audiovisuelles] du Blog Lecteurs.

—-
Julien Farenc (BnF)

Source des images :
O seu brasil © Magno Júnior, certains droits réservés (cc).jpg
O dragão da Maldade contra o Santo Guerreiro © Glauber Rocha (DR)

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2015/03/actualites-audiovisuelles-do-brasil-cinema-musique-societe/trackback/

 

Laissez un commentaire



Pas d'URL (adresse de site web) ou alors sans le http, pour cause de spam.