Manifestations

Rencontre à la BnF avec Remo Guidieri le 22 sept. 2015

14 septembre 2015

La BnF accueille le 22 septembre prochain à 18h Remo Guideri, anthropologue, à l’occasion de la sortie de son dernier ouvrage, La mort avant, après aux éditions Carnets-Livres.

Venu de Turin pour étudier l’anthropologie, Remo Guidieri fut élève de Claude Lévi-Strauss au sein du laboratoire d’anthropologie sociale du collège de France alors nouvellement créé. Rapidement, il se détourna du structuralisme de son maître pour poursuivre son approche de l’altérité humaine qui devait le conduire dans les îles Salomon, à Mailaita chez les Fataleka.

Remo Guideri chez les Fataleka

Préparation du culte funéraire chez les Fataleka, 1969.

Il en résulta une monographie qui fut aussi sa thèse : La route des morts publiée au Seuil en 1981 (édition augmentée d’une postface, Carnets-Livres, 2012). La description et l’analyse du cycle rituel mortuaire y est restitué dans toutes ses possibilités d’interrogations herméneutiques autour de la question : « comment pensent-ils ? ». Cet ouvrage, traduit en de nombreuses langues, sera également le première de la collection « Recherches anthropologiques » que Remo Guidieri se verra confier aux éditions du Seuil : une collection qui permettra de faire connaître au public français des penseurs phares de l’anthropologie comme Gregory Bateson (Vers une écologie de l’esprit ; La nature et la pensée), Arthur Maurice Hocart (Rois et courtisans), Rodney Needham (La parenté en question), Bronislaw Malinowski (Journal d’ethnographe) ou encore Miguel León Portilla (La pensée aztèque). Cela en poursuivant son propre travail de recherche critique et ses questionnements, notamment sur la vulgate maussienne de l’Essai sur le don (cf. « Essai sur le prêt ») ou encore sur ce qu’on n’appelait pas encore les  études de genre  (cf. « Sur le rapport mâle femelle »), publiés dans L’abondance des pauvres (Seuil, 1983).
Remo Guidieri sera aussi le premier anthropologue en France à s’interroger en profondeur sur l’esthétique des populations non occidentales. Il inaugura ainsi, au sein du département d’ethnologie et de sociologie comparative de l’Université Paris Ouest Nanterre - La Défense, un enseignement régulier sur l’étude des formes non occidentales qui donnera lieu à la création d’un certificat « d’anthropologie esthétique », repris à la Cooper Union (New York). Ce travail anthropologique sur l’esthétique, portant aussi bien sur l’interrogation des formes contemporaines ou classiques du monde de l’art que sur les arts non occidentaux, sera accompagné par la création en 1981 de la première revue d’anthropologie esthétique consacrée à ce sujet, publiée au sein du Peabody Museum de Harvard : Res : Anthropology and Aesthetics. Ces recherches et cette « primitive passion » pour la vie des formes le conduiront à une critique des errances et béances de ce qu’il nomma « esthétique généralisée » dont la muséophilie contemporaine est un prodrome visible. De nombreuses publications en témoignent.
Auteur prolifique, publiant aussi en Italie, en Espagne ou aux États-Unis, il confie depuis plusieurs années ses nouveaux livres à l’éditeur Daniel Besace des éditions Carnets-Livres : Trois essais sur les pièges et les outils (2007), Miroir du Vestibule (2009), Après Bougainville (2010), Géométrie sauvage (2012).
Son dernier ouvrage, La mort avant, après (Carnets-Livres, 2015), s’articule autour de la restitution de cette expérience originelle où il découvrit les sites funéraires du peuple Fataleka sur l’île de Malaita. Ce retour d’expérience offre l’occasion à l’auteur de reprendre l’interrogation thanatologique qui fut à l’origine de son travail anthropologique, mais également d’aborder bien des questionnements sur notre monde maintenant unifié dont il voit la « part maudite » croître inexorablement.
À l’occasion de cette rencontre, sera présenté le numéro 2 de la revue littéraire Transpercer publiée par les éditions Carnets-Livres. Elle contient notamment un long entretien de Remo Guidieri avec son éditeur Daniel Besace et un texte inédit en français de l’auteur.

  • Pratique

Mardi 22 septembre, BnF, site François-Mitterrand, auditorium 70 à partir de 18h00.
La rencontre sera suivie d’une dédicace et de la présentation des ouvrages des éditions Carnets-Livres. Rencontre animé par Marc Rochette (Chargé de collections au département Philosophie, Histoire, Sciences de l’Homme).

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2015/09/rencontre-avec-remo-guidieri/trackback/

 

Laissez un commentaire