Hommage

Hommage à Harper Lee (1926-2016)

25 février 2016
Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur (1960)

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur (1960)

La romancière américaine Harper Lee, auteure de Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, prix Pulitzer en 1961, est morte à l’âge de 89 ans le 19 février.

Née en 1926 à Monroeville, dans un état du Sud dont elle avait fait la terre d’accueil de ses deux romans : To Kill a Mockingbird (Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur) et Go Set a Watchman (Va et poste une sentinelle), Harper Lee a longtemps été l’auteure d’un seul livre, véritable plongée dans l’Alabama raciste des années trente.

Publié en 1960, Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur traite du racisme et de l’injustice : « notre livre national », selon Oprah Winfrey. Tenant à la fois de la fiction mêlée d’éléments biographiques, du roman policier et du roman d’apprentissage, l’œuvre se déroule durant la Grande Dépression. Atticus Finch, avocat qui élève seul ses deux enfants, Scout et Jem, dans la ville fictive de Maycomb, au cœur de l’Amérique sudiste pleine de préjugés, va être commis d’office pour la défense d’un Noir nommé Tom Robinson, accusé d’avoir violé une femme blanche, Mayella Ewell, qui témoigne contre lui au tribunal. Cet avocat va mettre au jour les contradictions dans les versions des faits. Plusieurs personnages, notamment la figure de l’avocat, proviennent de l’enfance de Harper Lee. Son père avait défendu, en 1919, deux hommes noirs accusés de meurtre. Elle avait aussi un frère, comme Jem dans le livre, plus âgé de quatre ans. Le personnage de Dill, est directement inspiré de Truman Capote, un ami d’enfance, qu’elle accompagnera dans la rédaction de son roman De sang froid.

Couronné par le prix Pulitzer en 1961, To Kill a Mockingbird est vendu à cinq cents mille exemplaires la première année. Le roman est étudié en classe et adapté au cinéma en 1962, sous le titre Du silence et des ombres. Le film obtient trois Oscars, dont celui du meilleur acteur à Gregory Peck pour son interprétation de l’avocat Atticus Finch.

Après l’immense succès de ce premier livre, Harper Lee se retire du monde littéraire et médiatique avant d’envisager d’écrire la suite. Go Set a Watchman, écrit dans les années 50, présente la jeune Scout, qui a désormais 26 ans et raconte son émancipation, alors que son père a mal vieilli. Publié en juillet 2015 aux États-Unis, c’est le livre le plus vendu de l’année outre-Atlantique avec 1,6 million d’exemplaires écoulés.

De son enfance dans la petite ville de Monroeville aux événements qui ont inspiré son roman, issu de la vie professionnelle de son père avocat, qu’elle admirait, se dessine le caractère d’une femme engagée de la littérature américaine.

Les livres de Harper Lee sont disponibles, en version originale et traduits en français, dans la salle G de la Bibliothèque du Haut-de-jardin.

Pour en savoir plus :

- Florence Noiville, « Mort de Harper Lee, auteure de Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur ». Le Monde, 19 février 2016

- William Grimes, « Harper Lee, Author of To Kill a Mockingbird, Dies at 89 ». New York Times, 19 février 2016 (en anglais)

- Harper Lee dans data.bnf.fr

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2016/02/hommage-a-harper-lee-1926-2016/trackback/

 

Laissez un commentaire