Manifestations

[Club des livres] Marina Valensise raconte l’histoire de l’Hôtel de Galliffet,

9 avril 2016
Hôtel de Galliffet

Hôtel de Galliffet

Parmi les hôtels particuliers de Paris se cache un joyau, l’hôtel de Galliffet. Cet hôtel particulier du 18e siècle fait l’objet d’une étude historique qui se présente comme une véritable biographie du lieu. Marina Valensise* raconte avec talent faits et légendes des personnalités marquantes qui y ont élu demeure : Talleyrand, Napoléon Ier, Madame de Staël, le duc de Richelieu… le tout avec un savant dosage de précision historique et d’espièglerie romanesque.

Chaque soir, en quittant en pleine nuit le cabinet de travail de Talleyrand, je tourne le pommeau en laiton de la porte secrète dissimulée par un vieux miroir fumé, je saisis la poignée de l’autre petite porte qui ouvre sur le secrétariat de direction et je sens [alors] flotter autour de moi une étrange présence, avec son parfum d’autrefois. Un arôme d’ambre, une senteur de poudre, le bruissement d’une dentelle envahit soudain l’étroit passage (p.1)

C’est par cet incipit captivant que Marina Valensise nous introduit dans le cabinet de travail de Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord, prince de Bénévent, sans doute la personnalité qui a le plus longuement, et durablement, marqué l’hôtel devenu le siège du ministère des Relations extérieures en 1794. Soirées et fêtes somptueuses, où les plats du grand chef cuisiner Carême agrémentent les repas des convives, alternent avec complots et négociations politiques. C’est dans ces lieux que Talleyrand, “le diable boiteux”, abandonnant Napoléon Ier à sa politique belliciste, signe la paix entre la France et les puissances européennes au nom de Louis XVIII. Et c’est également ici, dans une mansarde du deuxième étage, que se cache « une véritable officine de faux papiers produisant des sceaux contrefaits avec les armoiries des cours et des chancelleries de l’Europe entière ». (p.76)

À la Restauration, l’hôtel revient aux propriétaires d’origine, les Galliffet, ancienne et noble famille du Dauphiné. La demeure retrouve fastes et honneurs avec le général Gaston de Galliffet, connu pour sa férocité envers les communards (1870), sa participation à l’expédition du Mexique sous Napoléon III, mais aussi pour sa prise de position en faveur de la révision du procès du capitaine Dreyfus. En 1909, l’année même de la mort du général, l’État italien, alors dirigé par le gouvernement de Giovanni Giolitti, achète l’hôtel particulier où depuis 1895 l’Ambassade d’Italie y loue des locaux. En 1936-38, grâce à un accord de bail emphytéotique entre les deux États, l’Ambassade d’Italie déménage à l’hôtel de Rochefoucauld-Doudeauville (ou Hôtel de Boisgelin), tandis que l’ambassade de France s’installe au palais Farnèse, à Rome. Depuis 1962, l’hôtel de Galliffet est le siège de l’Institut culturel italien et de la délégation italienne auprès des organisations internationales, OCDE et UNESCO.

* Marina Valensise dirige l’Institut culturel italien de Paris depuis 2012. Après des études littéraires sous la houlette de Giovanni Macchia, grand maître des études françaises en Europe, elle obtient un doctorat en histoire, à l’École des Hautes Études en Sciences sociales, sous la direction de François Furet. En tant que spécialiste de l’Ancien Régime, elle traduit quelques-unes des dernières œuvres de l’historien français : Le passé d’une illusion (1995)Itinéraire intellectuel. L’historien journaliste (éd. établie par Mona Ozouf, 1997),La révolution en débat (éd. Folio,1999), et en dirige l’édition italienne. De 1992 à 1994 elle a été chef de cabinet du ministre de la Culture italien Alberto Ronchey. Elle écrit régulièrement dans de nombreux journaux et revues italiens.

La rencontre se terminera par une séance de dédicace organisée par la librairie Tschann de la BnF.

  • En savoir plus

L’ouvrage de Marina Valensise, L’Hôtel de Galliffet, Genève-Milan, Editions Skira, 2015 est disponible à la consultation en salle J, Bibliothèque d’Etudes, Haut-de-Jardin, rayon « nouveautés », sous la cote 944.360 3 VALE h.

Club des livres
Samedi 16 avril 2016 de 17 h à 18 h
Bibliothèque nationale de France
Site François Mitterrand - Club de l’Est - Hall Est
Entrée libre

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2016/04/club-des-livres-marina-valensise-raconte-histoire-de-hotel-galliffet/trackback/

 

Laissez un commentaire