Choix du bibliothécaire

[Actualités audiovisuelles] Un livre à soi

6 décembre 2017

De la Princesse de Clèves à Vernon Subutex, sur les pas de Victor Frankenstein, d’Agatha Christie ou au Dîner de Babette : 1000 heures d’auteures lues par elles-mêmes ou par des voix de talent.

Il est indispensable qu’une femme possède quelque argent et une chambre à soi si elle veut écrire une œuvre de fiction. (Virginia Woolf, Une chambre à soi, 1929)

Il est indispensable qu’une femme possède quelque argent et une chambre à soi si elle veut écrire une œuvre de fiction (A woman must have money and a room of one’s own if she is to write fiction) disait Virginia Woolf en 1929.

Les femmes ont toujours écrit, mais encore fallait-il que leur milieu d’origine leur offrît l’instruction, l’aisance financière, et un temps libéré des tâches quotidiennes qui leur étaient traditionnellement assignées. Le milieu littéraire est de fait très misogyne, ainsi La princesse de Clèves, considéré aujourd’hui comme le premier roman psychologique moderne, est-il publié sous anonymat par Madame de La Fayette en 1682, et les sœurs Brontë ont recours à des pseudonymes masculins : la fratrie Currer (Charlotte), Ellis (Emily) et Acton (Anne) Bell. Alice James, sœur d’Henry, sera publiée plus de quarante ans après sa mort. Karl-Joris Huysmans, au jury du prix Goncourt créé au début du 20e siècle, s’exclame « Pas de jupons chez nous ! », et les membres du Femina, créé en réaction, sont qualifiées de « tribunal des pintades » en 1925, dans le journal L’humanité.

Je voulais écrire un livre que j’aurais voulu lire. (Toni Morrison, prix Nobel de littérature 1993)

Dans les années 1970, parallèlement aux mouvements de libération des femmes et à leur prise de parole, les traditions littéraires ont été balayées depuis le début du siècle, et l’idée d’une spécificité de l’écriture est débattue dans les cercles féministes. En 1972, Antoinette Fouque lance les éditions Des femmes : « Il s’agit de faire apparaître une écriture spécifiquement de femmes, non pas féminine, mais plutôt femelle. » L’ouvrage d’Hélène Cixous Le rire de la méduse publié en 1975 revendique une « écriture femme », notion qui divise, les « égalitaristes » dans la lignée de Simone de Beauvoir rejetant l’idée d’une spécificité féminine, et reste attachée à cette époque.

En 1980, alors que les livres lus demeuraient en France surtout destinés aux enfants, Des femmes lance la collection « La bibliothèque des voix » : des comédiennes célèbres, Isabelle Huppert, Fanny Ardant, lisent des textes écrits par des auteures de renom, Marguerite Duras, ou plus marginales, Marcelle Sauvageot.

Que le fameux ‘room of one’s own’ de Virginia Woolf soit traduit depuis 1929 par « une chambre à soi », « une pièce bien à soi », ou plus récemment « un lieu à soi », dans la sélection de livres audio qui vous est proposée, succès de librairie (Amélie Nothomb, Elena Ferrante) ou classiques (George Sand, Jane Austen, Marguerite Yourcenar), prix Goncourt ou Grand marin, plutôt Annie Ernaux ou Christine Angot, Maylis de Kerangal ou Alice Zeniter, le mot de la fin revient encore à Virginia Woolf dans son livre :
« Il est plus important d’être soi-même que n’importe quoi d’autre. » (It is much more important to be oneself than anything else.)

  • Où et quand ?

Bibliothèque nationale de France, site François Mitterrand
Livres lus à écouter sur tous les postes audiovisuels de la Bibliothèque du Haut-de-jardin
Du mardi au samedi (10h-20h) et le dimanche (13h-19h), entrée gratuite dès 17h

Vous pouvez lire ces auteures dans les salles G (littératures du monde) et H (littératures française et francophone) du Haut-de-jardin.

  • Pour en savoir plus

Les autres actualités des collections audiovisuelles de la BnF.
Toutes les [Actualités audiovisuelles] du Blog Lecteurs.

Agnès Gallois-Cheillan (BnF)

______
Crédit photographique : Virginia Woolf par sa sœur Vanessa Bell, huile sur toile, 1912 © National Portrait Gallery, London (DR)

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2017/12/actualites-audiovisuelles-un-livre-a-soi/trackback/

 

Laissez un commentaire