Choix du bibliothécaire

[Actualités audiovisuelles] Vidéodanse

2 mai 2018

Arts du mouvement, le cinéma puis la vidéo ont su capter et magnifier toutes les pratiques chorégraphiques.

Alors que les films du Grand prix international vidéodanse rejoignent les collections patrimoniales de la BnF, et qu’une exposition également à la BnF, revient sur les grandes heures du Théâtre national de Chaillot, les films de la programmation Vidéodanse célèbrent la diversité de la danse aujourd’hui, sur tous les écrans des salles du Haut-de-jardin.

En partant à la découverte de jeunes chorégraphes comme Abou Lagraa ou Ohad Naharin, Vidéodanse présente également le travail de figures contemporaines comme Boris Charmatz ou Anne Teresa de Keersmaeker, pour dresser le panorama d’un art vivace et toujours en mouvement.

  • Où et quand ?

Bibliothèque nationale de France, site François Mitterrand
Bibliothèque du Haut-de-jardin, entrée libre tous les jours à partir de 17h

Films sur tous les écrans audiovisuels
Du mardi au samedi (10h-20h) et le dimanche (13h-19h)
Séances gratuites sur le grand écran de la salle A du vendredi 4 mai au
dimanche 1er juillet 2018
Du mardi au dimanche à 17h - Programme à consulter en salle A

  • Pour en savoir plus

L’exposition gratuite de la BnF jusqu’au 26 août Chaillot, une mémoire de la danse. 1878-2018.
L’événement La danse en 2 000 films. Autour des archives du Grand prix international Vidéodanse, le mercredi 30 mai, 14h-20h

  • Toujours plus

Les autres actualités des collections audiovisuelles de la BnF.
Toutes les [Actualités audiovisuelles] du Blog Lecteurs.

Julien Farenc (BnF)

______
Crédit photographique : Demure as dynamite © The moving architects (cc)

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2018/05/actualites-audiovisuelles-videodanse/trackback/

 

Laissez un commentaire



Pas d'URL (adresse de site web) ou alors sans le http, pour cause de spam.