Choix du bibliothécaire

[Actualités audiovisuelles] Ciné-trucages : de Méliès au numérique

26 juin 2018

En écho à l’exposition Michel Jaffrennou en Galerie des donateurs de la Bibliothèque nationale de France, une programmation inédite de films pour parcourir la grande histoire des effets visuels au cinéma et à la télévision ; et la petite histoire foisonnante des trucages argentiques, et autres effets analogiques ou numériques…

Art trompeur, le cinéma se fonde dès ses origines sur l’illusion visuelle. Les premiers trucages apparaissent en effet dès 1898 avec Un homme de tête de Georges Méliès ou 1903 avec Le vol du grand rapide, d’Edwin. S. Porter. Les effets spéciaux, omniprésents dans toute la production actuelle, à Hollywood comme ailleurs, s’inscrivent ainsi dans la très longue histoire des ciné-trucages.

L’escalade vers des images toujours plus spectaculaires, vers des effets réputés toujours plus réalistes, répond néanmoins à l’invitation jadis lancée par Georges Méliès :

Acceptez, chers amis, que je m’adresse à vous tels que vous êtes vraiment. Des sorciers, de belles sirènes, des voyageurs, des aventuriers et des magiciens. Je vous invite à rêver avec moi.

Car inventer et mettre en œuvre un trucage, relève toujours de l’artisanat, même quand il s’agit de diriger des équipes d’animateurs et d’intégrateurs à l’ère numérique.

Le savoir-faire reste encore dans les mains de prestidigitateurs, travaillant dans l’ombre à imaginer des effets visuels souvent indécelables à base de maquette, de maquillage ou de prothèse, d’incrustation électronique, d’intégration 3D, etc… Et de les combiner entre eux !

Ciné-trucages présente cette grande histoire à travers ses œuvres les plus emblématiques, et ce jusqu’aux séries contemporaines.

Le chapitre Vidéo-trucages présente des artistes du trucage à la télévision, depuis les années 50 jusqu’aux vidéo clips, et quelques incontournables plasticiens de l’art (vidéo)numérique.

Enfin, Ciné-simulacres dresse le portrait de d’illusionnistes réputés, pour mieux nous faire entrer dans les coulisses de quelques films célèbres.

  • Où et quand ?

Bibliothèque nationale de France, site François Mitterrand
Bibliothèque du Haut-de-jardin, entrée libre tous les jours à partir de 17h

Séances illimitées sur tous les écrans audiovisuels à partir du mardi 3 juillet.
Du mardi au samedi (10h-20h) et le dimanche (13h-19h).

Séances gratuites sur le grand écran de la salle A, du 3 juillet au 31 août 2018 (sauf du mardi 31 juillet au dimanche 12 août 2018).
Du mardi au dimanche à 17h - Programme à consulter en salle A.

  • Pour en savoir plus

Venez vous documentez en Haut-de-jardin.
Lire une histoire illustrée des trucages et effets spéciaux cinématographiques.
Celebrating Georges Méliès !
Découvrir les secrets des trucages de Jean-Christophe Averty.
Connaître les cinq studios français qui ont la cote.
Revoir les Toto-logiques, de Michel Jaffrennou.
S’étonner avec 36 effets spéciaux numériques au cinéma et l’exposition à la Cité des sciences : Effets spéciaux, crevez l’écran !

  • Toujours plus

Les autres actualités des collections audiovisuelles de la BnF.
Toutes les [Actualités audiovisuelles] du Blog Lecteurs.

Julien Farenc (BnF)

______
Crédit photographique : Making of Warum Lila’s Luxusproblem © Chris Noltekuhlmann (DR)

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2018/06/actualites-audiovisuelles-cine-trucages-de-melies-au-numerique/trackback/

 

Laissez un commentaire



Pas d'URL (adresse de site web) ou alors sans le http, pour cause de spam.