Choix du bibliothécaire

Cet été, le polar prend l’air !

25 juillet 2018

Jusqu’à la mi-septembre, une sélection d’ouvrages consultables dans la salle H du Haut-de-jardin de la Bibliothèque nationale de France (site François-Mitterrand) vous incite à voyager et à ressentir suspense et frissons, à la mer, à la montagne, à la campagne ou encore dans la forêt.

Des enquêtes situées en dehors de Paris, dans des grandes villes ou leurs banlieues, mais aussi dans des espaces et parmi des personnages un peu inhabituels qui reflètent un paysage, un élément naturel, d’autres habitudes…

Cette présentation d’ouvrages croise des maisons d’éditions implantées en région, telles que les éditions Alain Bargain, installées sur la Vieille route de Rosporden à Quimper, qui nous offrent ici, par exemple,  L’Esprit de Hoëdic de Rémi Devallière… ou encore les éditions du Palémon, également de Quimper, avec Peinture brûlante à Pontivy de Firmin Le Bourhis, mais aussi L’Atelier Mosésu en Normandie au titre clin d’œil La fracture de Coxyde de Maxime Gillio ! Ajoutons Ravet-Anceau, vieille maison lilloise, présente avec L’important, c’est la pomme de Benoît Chavaneau.

Cette sélection a vocation à rejoindre « La chambre jaune », l’espace dédié au roman policier et à la science-fiction de langue française dans cette même salle H. Ce sont quelque 900 « polars » et plus de 400 romans de SF qui vous y attendent. Cette importante collection a pour but d’offrir à votre curiosité et à votre sagacité aussi bien les œuvres fondatrices de ces chers « mauvais genres » que leur actualité.

Venez, cet été, vous divertir et exercer vos talents de déduction en découvrant, dans la fraîcheur et l’ombre, éditeurs et titres parfois inattendus.

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2018/07/cet-ete-le-polar-prend-lair/trackback/

 

Laissez un commentaire



Pas d'URL (adresse de site web) ou alors sans le http, pour cause de spam.