Manifestations

L’image de la Pologne et de la France dans les catalogues de bibliothèques

21 novembre 2018
Affiche du colloque

Affiche du colloque

Le séminaire organisé par le Centre parisien de l’Académie Polonaise des Sciences en partenariat avec la BnF s’inscrit dans le cadre des célébrations du 100e anniversaire de l’indépendance de la Pologne.

Les catalogues des bibliothèques constituent une source incontournable d’information documentaire et un vecteur de communication scientifique. Les notices bibliographiques contenant une indexation matières (une description formalisée du sujet des documents) peuvent contribuer à forger une image d’un pays et de ses relations multilatérales. Par ailleurs, les catalogues permettent d’évaluer et de valoriser les collections patrimoniales polonaises relatives à la France et réciproquement.

L’image d’un pays telle qu’elle apparaît dans une bibliothèque  est la résultante de plusieurs facteurs : l’offre éditoriale, les outils d’indexation, les corrélations linguistiques et enfin le savoir et les compétences des professionnels de bibliothèques. Cette image ne peut évidemment pas être exhaustive, elle peut néanmoins constituer un point de départ pour découvrir et analyser les représentations, voire les stéréotypes liés à un pays ou une nation.

Ce séminaire sera l’occasion d’étudier la représentation de la Pologne dans le catalogue de la BnF et, en miroir, celle de la France dans catalogue de la Bibliothèque de l’Université de Varsovie qui participe au catalogue collectif NUKAT. Le choix de ces deux bibliothèques est dicté par le fait qu’elles utilisent toutes les deux un langage d’indexation faisant référence à une source commune : « Library of Congress Subject Headings » : KABA dans le catalogue de la bibliothèque de l’Université de Varsovie et RAMEAU à la Bibliothèque nationale de France.

À l’heure où les bibliothèques se préparent à une transition bibliographique qui bouleversera les méthodes de catalogage avec pour objectif de diffuser les catalogues dans le web de données, la question sur les avantages de cette évolution sera abordée.

Enfin, la bibliothèque numérique France-Pologne élaborée dans le cadre de la collection « Patrimoines partagés » constitue une synthèse de la représentation mutuelle entre la France et la Pologne.

Programme détaillé

L’image de la Pologne et de la France dans les catalogues de bibliothèques.
Analyse des 100 ans de l’indépendance de la Pologne

29 novembre 2018 - BnF - Auditorium 70 - 10h-13h

- 10h00 - 10h05 : Jean-Marie Compte. Bibliothèque nationale de France - Mot d’accueil
Modérateur : Françoise Hours. Bibliothèque nationale de France
- 10h05 - 10h25 : Jadwiga Woźniak-Kasperek. Université de Varsovie. « Image de la France dans le système d’indexation matières KABA et dans le catalogue collectif NUKAT »
- 10h25 - 10h45 : Witold Sygocki. Institut central de la Protection du Travail, Varsovie. « Représenter la France - une analyse des collections de livres concernant la France à la Bibliothèque de l’Université de Varsovie »
- 10h45 - 11h05 : Barbara Kotalska. Médiadix. « RAMEAU et la Pologne, la Pologne dans RAMEAU »
- 11h05 - 11h15 : discussion
- 11h15 - 11h45 : pause-café
- 11h45 - 12h05 : Vincent Boulet. Bibliothèque nationale de France. « Des notices vers les « entités » : quels avantages de l’évolution du catalogue : exemple polonais - avec une brève introduction sur l’histoire des catalogues à la BnF »
- 12h05 - 12h25 : Elisabeth Walle. Bibliothèque nationale de France. « Bibliothèque numérique France Pologne - présentation »
- 12h25 - 13h00 : discussion et conclusion

En savoir plus

- le programme complet en pdf

- le site France-Pologne

- La Pologne à la BnF (data.bnf)

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2018/11/limage-de-la-pologne-et-de-la-france-dans-les-catalogues-de-bibliotheques/trackback/

 

Laissez un commentaire



Pas d'URL (adresse de site web) ou alors sans le http, pour cause de spam.