Archives de la catégorie Choix du bibliothécaire

BnF, Choix du bibliothécaire, Collections et patrimoine, Valorisation

[PRESSE] Hubert Beuve-Méry : présentation de documents en salle de la presse et des médias

15 juillet 2019

Docteur en droit, Hubert Beuve-Méry (1902-1989) débute sa carrière journalistique comme envoyé spécial en Tchécoslovaquie en parallèle de son poste d’enseignant à l’Institut Français de Prague. Il travaille pour des quotidiens nationaux dont Le Temps.

Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn

Choix du bibliothécaire, Manifestations

Le monde en sphères : de la représentation scientifique du monde à la mégalomanie et à l’utopie

15 mai 2019


Le Cosmorama d’Albert Galeron

Forme parfaite qui n’a ni commencement ni fin, la figure de la sphère obsède architectes écrivains et artistes depuis l’Antiquité. Combinée à la volonté de représenter le monde, donc d’une certaine façon de le dominer, cette fascination s’est traduite au fil des siècles par nombre de projets souvent très farfelus, parfois étonnement rationnels, qui témoignent des conceptions scientifiques, géographiques et urbanistiques de leur temps : globes géants pour expositions universelles, terres concaves ou convexes à visées didactiques ou foraines et autres « réductions » scientifiques de la planète à l’échelle d’un immeuble. L’actuelle exposition Le monde en sphères à la BnF est une occasion de revenir sur le phénomène des Géoramas et autres globes démesurés qui parsèment l’histoire de l’architecture.

Le catalogue de l’exposition Globes : architecture et sciences explorent le monde (Paris, Cité de l’architecture et du patrimoine, 2017-2018), à lire dans la salle F, recense une centaine de ces œuvres, réalisées ou non. Le XIXe siècle fut le plus fertile en inventions de ce genre, trahissant souvent la mégalomanie d’une époque marquée par l’expansion coloniale et l’exploration méthodique du monde. Le globe prend alors des proportions gigantesques comme dans les Géoramas de Delanglard, Charles-Auguste Guérin ou James Wyld.

Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn

BnF, Choix du bibliothécaire

[DROIT] Le Droit des Animaux à la Bibliothèque nationale de France

6 avril 2019

Considéré comme une nouvelle matière juridique indépendante des autres branches du droit existantes, le droit des animaux est désormais clairement identifié à la BnF et une cote spécifique lui est consacrée. Par ailleurs, une série de billets traitant de la protection des animaux au 19ème siècle est en cours de publication sur le Blog Gallica. Le droit des animaux s’est universalisé et est enseigné dans de nombreuses universités en France comme à l’étranger. Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn

Choix du bibliothécaire, Collections et patrimoine

[DROIT] Le Code de l’animal

29 janvier 2019

Le Code de l’animal paru aux éditions LexisNexis en mai 2018, représente un véritable évènement pour le monde juridique et la protection animale. Il est le fruit de la collaboration d’une équipe de six universitaires et de la Fondation 30 Millions d’Amis. Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn

Choix du bibliothécaire

Polars du monde entier : enquêtes japonaises

13 novembre 2018

Le Festival Paris Polar se tient du 16 au 18 novembre prochain à la Mairie du 13e arrondissement, à Paris. La BnF vous invite à cette occasion à découvrir ses collections de romans policiers, français et étrangers. Nous vous proposons ici quelques pistes pour élucider le cas japonais …

Edogawa Ranpo (1894-1965) : le précurseur

Le genre du roman policier se rencontre dans les littératures du monde entier, et la littérature japonaise ne fait pas exception. Son essor dans l’archipel remonte à Edogawa Ranpo, qui en est la figure majeure et pionnière dès les années 1920. Il est l’un des premiers à installer des intrigues d’investigation dans un cadre entièrement japonais, et rencontre un immense succès populaire. Son univers fantastique et ses analyses psychologiques sont marquées par l’influence d’auteurs occidentaux tels qu’Edgar Allan Poe (le pseudonyme « Edogawa Ranpo » est une transposition phonétique de son nom) ou d’Arthur Conan Doyle. Son œuvre prolifique reste peu traduite en France jusque dans les années 1990, époque à laquelle le genre commence à intéresser les éditeurs français ; sept de ses romans, parmi lesquels  Le lézard noir et  La Proie et l’Ombre sont accessibles en Bibliothèque tous publics à la BnF. Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn