Archives de la catégorie Hommage

Hommage

Hommage à Ara Güler

23 octobre 2018

Ara Güler

Ara Güler, célèbre photographe turc d’origine arménienne, s’est éteint à l’âge de 90 ans, le 17 octobre 2018, après une très longue carrière internationale.

Surnommé « l’Œil d’Istanbul », ses clichés en noir et blanc témoignent de l’histoire de sa ville natale et en reflètent les contradictions, entre tradition et modernité.

La présence de l’homme dans la photographie est primordiale pour Ara Güler, qui se considère comme un historien visuel. Il s’attache à offrir aux gens les souvenirs de leur souffrance et de leur vie à travers ses photographies.

Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn

Hommage

Hommage à Marceline Loridan-Ivens

21 septembre 2018
Marceline Loridan-Ivens

Marceline Loridan-Ivens

Réalisatrice, actrice, écrivaine et ancienne déportée à Auschwitz-Birkenau, Bergen-Belsen et Theresienstadt, Marceline Loridan-Ivens (1928-2018) était aussi porteuse de valises, féministe et engagée avec une grande force de vie.

Je suis née tout de suite rousse, gauchère et juive !

Elle était connue pour son long monologue dans le film documentaire de Jean Rouch et Edgar Morin, Chronique d’un été (1961), un des premiers témoignages filmés de la déportation. Elle a co-réalisé  plusieurs films documentaires, depuis 17e parallèle (1968) jusqu’à Une histoire de vent (1988) du documentariste Joris Ivens. Son dernier soir fut celui de Kippour, le Jour du Grand Pardon dans le judaïsme.

  • En savoir plus

Données BnF sur Marceline Loridan-Ivens

Chronique d’un été

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn

Choix du bibliothécaire, Hommage

Bicentenaire de la naissance d’Emily Jane Brontë

13 juillet 2018

Née dans un village du Yorkshire le 30 juillet 1818, Emily Jane Brontë passa la majeure partie de son existence dans un presbytère isolé dans les landes. Élevée par son père pasteur et sa tante Elizabeth Branwell, venue après la mort de sa mère en 1821, Emily découvre dès l’enfance l’écriture collective à travers des jeux de rôle avec son frère Branwell et ses sœurs Charlotte et Anne.

Le pays qu’ils inventent a pour décor une Afrique rêvée, qu’ils peuplent de personnages inspirés de l’histoire et de la politique. Ces récits du pays de Gondal mêlent poèmes, drames et récits d’expéditions qui composent une palette d’écrits variés, les initiant au métier d’écrivain. Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn

Hommage

Hommage à Thérèse Kleindienst (1916-2018)

13 juillet 2018

Thérèse Kleindienst lors de ses adieux au Centre de Sablé de la BnF, le 17 octobre 1984. « Le château de Sablé, 1979-1984 » © collection privée

Thérèse Kleindienst, archiviste paléographe, conservateur en chef et secrétaire générale de la Bibliothèque nationale de 1963 à 1984, vient de mourir, dans la nuit du 3 juillet 2018.

En 1985, elle bénéficia de Mélanges dirigés par Michel Nortier, aujourd’hui consultables dans Gallica : Études sur la Bibliothèque nationale et témoignages : réunis en hommage à Thérèse Kleindienst, secrétaire général honoraire de la Bibliothèque nationale qui fournissent un certain nombre de contributions relatant son parcours au sein de la Bibliothèque nationale. Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn

Hommage

Décès de Philip Roth, un géant du roman américain

23 mai 2018

Entré depuis peu dans « La Pléiade », l’écrivain new-yorkais Philip Roth, s’est éteint le mardi 22 mai 2018 à l’âge de 85 ans, six ans après avoir cessé son activité littéraire, laissant derrière lui une quantité impressionnante de récits, nouvelles et romans.

Un enfant d’immigré juif new-yorkais

Né en 1933 à Newark dans le New Jersey dans une famille d’immigrés juifs, Philip Roth s’est consacré dès 1960 à l’écriture et croque avec verve son quartier avant de s’essayer à la satire politique dans les années 1970 (Our gang, 1971; The Plot against America, 2004). Avec ses satires crues et ses portraits vitriolés des mœurs de la petite bourgeoisie juive américaine, Roth impose un style où se croisent l’humour et l’autofiction, jouant avec son double imaginaire : Nathan Zuckerman (My Life as a man, 1974 ; The Ghost Writer, 1979 ; Zuckerman Unbound, 1981 ; The Anatomy Lesson, 1983). Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn