Manifestations

Hommage à Jean tardieu

19 janvier 2019

Jean Tardieu : un poète au travail. 1984

À l’occasion de l’anniversaire de la mort de Jean Tardieu, disparu le 27 janvier 1995, des comédiens, réalisateurs, auteurs rendent hommage au poète dimanche prochain 27 janvier, à partir notamment de la correspondance qu’il a entretenue avec diverses personnalités de son temps, en particulier des artistes et des écrivains.

Jean Tardieu est né dans une famille d’artistes, d’un père peintre et d’une mère musicienne. Sa créativité en sera profondément influencée. Il s’approprie un autre matériau, le langage, qu’il n’aura de cesse d’interroger, de manipuler, d’un point de vue aussi bien plastique que mélodique et rythmique, mais aussi métaphysique. Car si Tardieu s’émerveille de la puissance poétique et évocatrice de la langue, il en conçoit aussi la fragilité, l’arbitraire, la vacuité et la duplicité, propres à évoquer ceux de l’être-même. Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn

Manifestations

À la découverte des sons de la langue japonaise

19 janvier 2019

Mémoire sonore du japon

Mémoire sonore du japon

La saison culturelle Japonismes 2018, célébrant les liens entre la France et le Japon, touche bientôt à sa fin. Dans ce cadre, la Bibliothèque nationale de France met à l’honneur le patrimoine sonore japonais conservé dans ses collections grâce à un colloque international organisé le 25 janvier prochain, sous le haut patronage de l’ambassade du Japon à Paris. Sous le titre Mémoire sonore du Japon : le disque, la musique et la langue, les différents panels exploreront des thématiques autour de la langue parlée et de la voix, en lien avec les problématiques liées à leur archivage.

Une partie du colloque sera consacrée aux divers aspects du son et de la langue japonaise parlée. Pour n’en citer que quelques-uns : l’importance de la voix fera l’objet de l’intervention de Suzuki Seiko (Université Paris Diderot/CRCAO) : « Entre les paroles et le chant : la revendication de la voix dans les années 1960 et 1970 » ;  Maruyama Takehiko (Université Senshū/NINJAL) évoquera quant à lui les évolutions contemporaines : « Diachronic change in spoken Japanese in the 20th century » (en anglais).

Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn

Manifestations

Les combats de Minuit

5 décembre 2018
affiche de l'exposition

affiche de l'exposition

Plus que quelques jours, jusqu’au 9 décembre, pour découvrir la très belle exposition, Les combats de Minuit : dans la bibliothèque de Jérôme et Annette Lindon, ouverte en accès-libre du mardi au samedi de 10h à 19h, et le dimanche de 13h à 19h, sur le site François Mitterrand !

Cette exposition célèbre le don fait à la BnF de la bibliothèque de Jérôme Lindon, directeur des Éditions de Minuit de 1948 à sa mort en 2001, et de sa femme Annette, disparue en 2014. Ces quelques 900 livres, donnés en 2015 par les enfants du couple, ont aujourd’hui rejoint la Réserve des livres rares. Par le jeu des dédicaces manuscrites de leurs auteurs, ils dessinent le portrait d’un éditeur audacieux, exigeant, combattant.

Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn

Collections et patrimoine, Manifestations, Valorisation

La littérature vietnamienne francophone

30 novembre 2018

BnF, Gallica

Dans l’Indochine coloniale, le français, malgré son usage restreint, apparaît comme une langue supérieure, comme une source de savoir et, bien sûr, comme la condition nécessaire de toute ascension sociale. Ceux qui maîtrisent bien le français sont considérés comme des personnes cultivées, dignes de s’adresser au public. Celui-ci est constitué avant tout d’un public vietnamien, alphabétisé en français ou bilingue, qui peut être composé aussi bien d’intellectuels à proprement parler que de Vietnamiens passés par les écoles franco-indigènes. C’est à ce public que s’adressent les efforts faits par ces nouveaux écrivains pour vulgariser les nouvelles connaissances et pour construire une nouvelle identité nationale à travers la littérature.

Selon un parcours type, les auteurs vietnamiens, de langue française ou du quốc ngữ, commencent pour la plupart à écrire pour les journaux. C’est par la suite, après avoir publié dans des revues, que les auteurs accèdent vraiment au statut d’écrivain. Ces carrières qui débutent par le journalisme impliquent souvent le bilinguisme. Ainsi, Phạm Văn Ký, qui publiera la grande majorité de ses œuvres en France, est le rédacteur en chef de L’Impartial à Saïgon, et de La Gazette de Hué ; il fait également paraître un grand nombre d’articles, poèmes et pièces de théâtre dans plusieurs périodiques du Vietnam (la Nouvelle revue indochinoise, la Patrie annamite, l’Annam nouveau, par exemple) avant son installation en France en 1938.

Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn

Manifestations

L’image de la Pologne et de la France dans les catalogues de bibliothèques

21 novembre 2018
Affiche du colloque

Affiche du colloque

Le séminaire organisé par le Centre parisien de l’Académie Polonaise des Sciences en partenariat avec la BnF s’inscrit dans le cadre des célébrations du 100e anniversaire de l’indépendance de la Pologne.

Les catalogues des bibliothèques constituent une source incontournable d’information documentaire et un vecteur de communication scientifique. Les notices bibliographiques contenant une indexation matières (une description formalisée du sujet des documents) peuvent contribuer à forger une image d’un pays et de ses relations multilatérales. Par ailleurs, les catalogues permettent d’évaluer et de valoriser les collections patrimoniales polonaises relatives à la France et réciproquement.

L’image d’un pays telle qu’elle apparaît dans une bibliothèque  est la résultante de plusieurs facteurs : l’offre éditoriale, les outils d’indexation, les corrélations linguistiques et enfin le savoir et les compétences des professionnels de bibliothèques. Cette image ne peut évidemment pas être exhaustive, elle peut néanmoins constituer un point de départ pour découvrir et analyser les représentations, voire les stéréotypes liés à un pays ou une nation.
Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn