Hommage

Claude Mesplède (1939-2018)

27 mars 2019

Claude Mesplède au 3e Festival du polar méditerranéen de Villeneuve-lez-Avignon, octobre 2007

Claude Mesplède au 3e Festival du polar méditerranéen de Villeneuve-lez-Avignon, octobre 2007 - cliché : Jean-Marie DAVID Dinkley

Le très prochain festival lyonnais Quais du polar, de dimension internationale, nous offre l’occasion de saluer Claude Mesplède, disparu il y a quelques mois, le 27 décembre 2018.

Que ce soit Monsieur Georges, un personnage d’instituteur déporté, le commissaire Goémond, héros – si l’on peut dire – de Jean-Patrick Manchette, l’OBE Ellis Peters, « mère » du moine Cadfael, ou bien encore le journaliste Andreï Mladin vivant sous la férule de Ceausescu, tous vont peut-être voir arriver auprès d’eux, avec sympathie et délectation, Claude Mesplède, souvent honoré du titre de « Pape du polar », comme le fut Michel Lebrun avant lui.

Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn

Choix du bibliothécaire

Les pépites littéraires de la collection Les Orpailleurs

28 octobre 2017

La collection Les Orpailleurs, avec laquelle les éditions de la Bibliothèque nationale de France se lancent dans la littérature, vient de publier ses trois premières « pépites littéraires », des classiques de la première science-fiction française, que nous présente leur éditeur intellectuel, Roger Musnik :

Jusqu’ici, et à l’exception de la réédition d’ouvrages anciens pour la jeunesse, les éditions de la BnF  publiaient surtout les catalogues des expositions réalisées par l’établissement, des ouvrages techniques et bibliographiques sur ses fonds, des manuels de formation professionnelle, des études sur le monde du livre et de l’édition, des publications de colloques ou des beaux livres sur des sujets divers et variés.

La BnF a donc décidé de se lancer à son tour dans le roman. Mais à sa façon, c’est-à-dire en respectant sa mission qui est celle d’un établissement patrimonial : faire (re)découvrir la littérature française à un nouveau public. Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn