Manifestations

Antoine Volodine invité du Café des livres de la BnF

26 février 2015
Antoine Volodine

Antoine Volodine

Dans le cadre du Café des livres, Jean-Didier Wagneur recevra samedi 7 mars le romancier Antoine Volodine, prix Médicis 2014 pour son roman Terminus radieux.

Antoine Volodine est le principal hétéronyme d’un romancier né en 1949, qui signe également Elli Kronauer, Manuela Draeger ou Lutz Bassmann, etc. Il est l’auteur depuis 1985, sous le nom d’Antoine Volodine, d’une vingtaine de romans, dont Des anges mineurs, prix du Livre Inter en 2000. C’est l’un des plus singuliers et des plus importants romanciers français d’aujourd’hui.

Il vient de recevoir le prix Médicis 2014 pour Terminus Radieux (Le Seuil, 2014), où, dans une Sibérie dévastée par les explosions Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn

Collections et patrimoine

Histoire de collections : la SF se livre à la BnF

25 février 2015

Il existe un certain nombre de livres, de conférences ou de thèses sur la science-fiction. Mais assez peu qui partent des collections spécialisées, dont le panorama historique permet d’adopter un point de vue différent, un angle neuf pour aborder ce genre. C’est ce que propose la Bibliothèque nationale de France depuis quelques années.

Ray Bradbury, H.G. Wells, Barjavel ou Michel Jeury ont des univers, des écritures et Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn

Choix du bibliothécaire

Hommage à Michel Jeury

16 janvier 2015

Michel Jeury, Le Temps incertain (R. Laffont, 2008. « Ailleurs et Demain » ; 22)

Michel Jeury, Le Temps incertain (R. Laffont, 2008. « Ailleurs et Demain » ; 22)

Le 9 janvier 2015, Michel Jeury, qui a incarné le renouveau de la science-fiction française dans les années 1970-1980, est mort dans le Vaucluse. Dans ses romans la réalité est toujours plus complexe qu’il n’y paraît. Il en est de même pour Jeury, écrivain qui a eu plusieurs vies.

Né en Dordogne le 23 janvier 1934 à Razac-d’Eymet (Dordogne), il obtient son bac en 1952 tout en aidant ses parents pour les travaux agricoles. Il commence à écrire à cette époque, sans grand succès, malgré le prix Jules Verne pour La Machine du pouvoir (1960), publiée sous le pseudonyme d’Albert Higon. Ce qui l’oblige à exercer divers métiers : instituteur, visiteur Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn

Choix du bibliothécaire

[Bibliographie] Abdelwahab Meddeb

14 janvier 2015

L’écrivain franco-tunisien Abdelwahab Meddeb est mort le 6 novembre 2014 à Paris à l’âge de 68 ans. Vous pouvez trouver des livres d’Abdelwahab Meddeb à la Bibliothèque nationale de France.

Abdelwahab Meddeb

Abdelwahab Meddeb

Né en Tunisie, il vit avec ce qu’il appelle  « la double généalogie » occidentale et arabe car, issu d’une famille tunisienne musulmane, il fréquente l’école, puis le collège franco-arabe de Tunis jusqu’à son départ pour Paris en 1967 afin d’étudier la littérature et l’histoire de l’art. Il choisit de vivre en France et devient lecteur pour les éditions du Seuil, puis dirige les éditions Sindbad consacrées à la littérature arabe, Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn

Ailleurs, Choix du bibliothécaire

Juan Goytisolo lauréat 2014 du prix Cervantes

22 décembre 2014
Juan Goytisolo, Instituto Cervantes Berlin, Mai 2008

Juan Goytisolo, Instituto Cervantes Berlin, Mai 2008

Le prix de littérature en langue castillane Miguel de Cervantes 2014 a été attribué à Juan Goytisolo. Institué en 1975, ce prix est décerné chaque année par le Ministère de la Culture d’Espagne. C’est la plus grande récompense destinée à distinguer le travail d’un auteur pour sa contribution à l’enrichissement du patrimoine littéraire de la langue castillane.

Cette récompense peut être attribuée aux écrivains espagnols ou latino-américains dont l’œuvre est écrite totalement ou en grande partie dans cette langue. Les candidats peuvent être présentés par l’Académie espagnole de la Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn