Ailleurs

Un lieu fantôme près de la BnF, l’Hôtel des Haricots…

24 juin 2010
Edmond Morin, pl. pour Albert de Lasalle, L Hôtel des haricots, Paris, 5e éd.

Edmond Morin, pl. pour Albert de Lasalle, L Hôtel des haricots, Paris, 5e éd.

La remarquable exposition présentée au Musée Carnavalet, « L’impossible photographie, prisons parisiennes (1851-2010) », nous fait redécouvrir un lieu disparu non loin de la Bibliothèque nationale de France.

L’Hôtel des Haricots, qui se situait au 92 rue de la Gare (actuellement le 55 quai d’Austerlitz), était l’héritier du collège de Montaigu (sur l’emplacement duquel se trouve la Bibliothèque Sainte-Geneviève !). On y logeait alors des étudiants miséreux et, si on en croit son surnom, assez mal nourris. Il servit de prison militaire durant la Révolution.

Transféré en 1800 rue des Fossés-Saint-Bernard, il connut une importante fréquentation littéraire et artistique, avec des hôtes aussi illustres qu’Alfred de Musset, Eugène Sue, Honoré de Balzac… tous en délicatesse avec l’institution militaire et le régime en place car il était devenu la prison de la Garde nationale. Cette académie pour rebelles portait les traces de ses illustres visiteurs qui s’y adonnèrent à la pratique du graffiti. Hélas, ce patrimoine inestimable disparut en 1837 quand l’Hôtel des Haricots fut transféré à proximité ce qui allait devenir le site François-Mitterrand de la BnF…

Caroline Rives (BnF)

  • Pour en savoir plus

Lasalle, Albert de. L’Hôtel des Haricots, maison d’arrêt de la Garde nationale de Paris. 70 dessins par Edmond Morin. Paris : E. Dentu, s. d. (1864). In-8.
Accessible sur Gallica

Exposition Prisons parisiennes au Musée Carnavalet : page et vidéo de présentation
______

Source de l’image : Bibliothèque nationale de France
gallica.bnf.fr images.bnf.fr

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn

BnF, Collections et patrimoine, Manifestations

Mémoire partagée du 13e arrondissement de Paris

2 décembre 2009
Ouvrière dans le 13e arrondissement de Paris - coll. privée

Ouvrière dans le 13e arrondissement de Paris - coll. privée

Retrouvez une mémoire partagée du Quartier de la Gare, dans le 13e arrondissement,
à partir de films et d’images retrouvées, l’après-midi du 18 décembre, dans le petit auditorium de la BnF.

Dans les années 1960 et 1970, la plupart des industries et des anciennes maisons d’allure banlieusardes du quartier de la Gare, ont été comme effacés et remplacés par deux opérations de grande ampleur : “Ilot 4″ (quartier Nationale) et “Italie 13″ (quartiers Italie, Vénétie et Olympiades). Une nouvelle population s’est alors installée dans les tours et les barres toutes neuves. Dans le triangle Choisy-Ivry, des immigrants d’origine asiatique ont fait souche et fondé un “Chinatown” parisien. Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn

Manifestations

Nuit Blanche 2006 : BnF, l’échelle des rêves

9 décembre 2008

.

English version

L’événement parisien de la Nuit Blanche, lancé par la Mairie de Paris en 2002, offre aux noctambules et curieux, tout au long de la nuit du premier samedi d’octobre au dimanche, un ensemble d’événements artistiques et culturels, en accès gratuit. Associée à la manifestation dès l’origine, la BnF est bien située, généralement sur l’un des axes de parcours recommandés, à l’extrémité de la ligne 14 de métro (Météor), qui reste ouverte toute la nuit.
Lors de la cinquième édition, l’on a pu voir à la BnF, quelques jours avant le 7 octobre 2006, l’installation d’une grande échelle de corde entre les tours, son extrémité flottante plongeant entre les arbres. Le propos du scénographe et plasticien Thierry Dreyfus évoquait la symbolique de l’échelle de Jacob, qu’emprunteraient des anges — symbolisés par des faisceaux de lumière. D’autres y ont peut-être vu une invitation à s’échapper par la pensée de l’orthogonalité du lieu, à accueillir l’inattendu, voire le dérangeant. Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn

BnF, architecture

Quatre tours et une passerelle

4 décembre 2008


© Photo Alain Goustard/BnF

Depuis la désignation de Dominique Perrault comme architecte de la Bibliothèque de France, devenue en 1994 Bibliothèque nationale de France, la situation a beaucoup changé. Les polémiques autour du bâtiment se sont, pour la plupart, tues. Lecteurs, visiteurs et personnels ont appris, parfois avec quelques difficultés, à se repérer dans un nouvel environnement, à en percevoir les aspects positifs et à vivre dans un lieu désormais inscrit dans le paysage urbain parisien. Bateaux et cars de tourisme ont inscrit une nouvelle station dans leurs itinéraires-promenades. La passerelle Simone de Beauvoir, 37e pont de Paris, dessinée par Dietmar Feichtinger, enjambe la Seine depuis l’esplanade de la BnF pour plonger vers le parc de Bercy et la Cinémathèque française. Tout le quartier Paris Rive Gauche est l’objet d’une opération d’aménagement de grande ampleur. Le bâtiment de la Bibliothèque nationale de France en a été l’un des premiers équipements réalisés.

Au-delà du « geste architectural » qui a marqué les années 1990, le bâtiment du site François-Mitterrand de la BnF doit pouvoir être resitué dans la lignée des nombreux architectes reconnus ayant attaché leur nom à la conception de bibliothèques. Citons ainsi, en France, Paul Chemetov (Montpellier), Pierre Riboulet (Limoges), Christian de Portzamparc (Rennes) ; à l’étranger, Rem Koolhaas (Seattle), Jan Kaplicky (Prague), Richard Meier (La Haye)… D’autres questions se posent aujourd’hui, liées à l’organisation de l’établissement, à sa nécessaire évolution pour s’adapter aux mutations de l’environnement, à la refondation des espaces situés en « haut-de-jardin », au développement durable…

Odile Faliu (BnF)

En savoir plus : la BnF en images

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn