Les urnes de l’Opéra

Le feuilleton des urnes de l’Opéra

18 mars 2009

« Le fantôme de l’Opéra a existé », ainsi commence le récit publié par Gaston Leroux en 1910.

Reutlinger - La cantatrice Nellie Melba (1861-1931), dans le rôle d'Ophélie

Reutlinger - La cantatrice Nellie Melba (1861-1931), dans le rôle d'Ophélie

« Dernièrement, en creusant le sous-sol de l’Opéra, pour y enterrer les voix phonographiées des artistes, le pic des ouvriers a mis à nu un cadavre. […] Je suis sûr, bien sûr, d’avoir prié sur son cadavre, l’autre jour quand on l’a sorti de terre, à l’endroit même où l’on enterrait les voix vivantes. »
Gaston Leroux a écrit le feuilleton de cet être mystérieux, à nous, ici, de consigner les épisodes d’un feuilleton limitrophe et contemporain, celui des « voix vivantes » enfouies dans les souterrains du Palais Garnier, il y plus de cent ans maintenant.

Photos : Reutlinger - © BnF, Bibliothèque-musée de l’Opéra; Urnes © BnF, département de la Reproductio; DVD © Enzo Forciniti

Partager :
  • del.icio.us
  • Google
  • Facebook
  • HelloTxt
  • TwitThis
  • Ping.fm
  • Digg
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/voix/index.php/2009/03/18/le-feuilleton-des-urnes-opera/trackback/

 

Laissez un commentaire